Professeure ou professeur de criminologie dans le domaine carcéral

École de travail social et de criminologie - Université Laval

Québec

Date de publication :

Date limite :

Numéro d’offre
Affichage : 13789

Période d’affichage
Du 15 janvier au 15 février 2024

Lieu de travail
Faculté des sciences sociales – École de travail social et de criminologie

Information générale

Milieu de vie privilégié au cœur de la ville de Québec, l’Université Laval est une grande université complète reconnue pour sa culture de l’excellence en enseignement et en recherche.

Depuis plus de 75 ans, l’École de travail social et de criminologie de l’Université Laval offre des programmes en travail social, en criminologie et en gérontologie. Elle participe également à l’enseignement et à la direction de plusieurs autres programmes, notamment en études sur le vieillissement, en études féministes, et en études sur la violence.

Rattachée à la Faculté des sciences sociales, l’École compte sur une équipe d’environ 40 personnes afin de former des travailleuses et travailleurs compétents, dotés d’un sens critique et éthique aiguisé qui deviendront des actrices et acteurs de changement pour assurer le mieux-être des personnes et des collectivités d’ici et d’ailleurs. Milieu d’échange stimulant, notre école adhère à des valeurs et à des principes de justice sociale et favorise la promotion des droits de la personne, du développement social et du respect de la diversité humaine, dans un esprit d’ouverture, de diversité et de dialogue.

Description du poste et des fonctions

Les principales fonctions de la personne engagée en criminologie dans le domaine carcéral seront l’enseignement, la recherche ou la création ainsi que la participation interne et externe. L’enseignement, la recherche et la création sont typiquement liés et constituent les caractéristiques fondamentales de l’accomplissement des activités universitaires de chacune des professeures et de chacun des professeurs.

Critères de sélection

  1. Posséder un doctorat en criminologie ou un doctorat dans une discipline pertinente (ex : travail social, psychologie, sociologie, sexologie, counseling-orientation, psychoéducation, etc.). Pour les personnes détentrices d’un doctorat dans une discipline pertinente, une préférence sera donnée à celles qui détiennent un baccalauréat ou une maîtrise en criminologie. Les candidatures de personnes en fin de rédaction de leur thèse seront aussi prises en considération;
  2. Aptitudes à enseigner aux trois cycles d’études des cours dans la discipline de la criminologie;
  3. Connaissance éprouvée des enjeux actuels touchant le domaine carcéral. Une expérience de terrain dans le milieu carcéral sera considérée comme un atout;
  4. Aptitudes à conduire des projets de recherche sur les problématiques touchant le domaine carcéral;
  5. Capacités et intérêts pour le travail au sein d’équipes disciplinaires et multidisciplinaires et avec des partenaires pertinents au poste, notamment les ministères de la sécurité publique, les services correctionnels, les établissements de détention provinciaux ou fédéraux, la Direction des services professionnels correctionnels/DSPC, les conseillers en milieu carcéral/CMC et les partenaires communautaires (la Société John Howard du Québec, la Société Élizabeth Fry, Alter Justice, etc.);
  6. Aptitudes pour l’enseignement auprès de petits et de grands groupes et pour l’encadrement d’étudiantes et d’étudiants aux trois cycles. Une expérience pertinente d’enseignement et d’encadrement d’étudiantes et d’étudiants, particulièrement en milieu universitaire, sera considérée;
  7. Aptitudes à intégrer les nouvelles technologies d’information et de communication à l’enseignement;
  8. Être membre de l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec, un atout.

Conditions

  • Engagement et traitement
  • Poste régulier de professeure ou professeur à temps complet.
  • Salaire selon la convention collective en vigueur.

Candidature

Clôture du concours : 15 février 2024 à 16 h

Entrée en fonction : 1er juillet 2024

Les personnes intéressées sont invitées à soumettre leur dossier avant le 15 février 2024 à 16 h. Ce dossier doit comprendre :

  • Deux lettres de recommandation;
  • Deux publications pertinentes au poste (ou manuscrits en cours);
  • Deux appréciations de cours (le cas échéant);
  • Le résumé du programme de recherche (5 pages);
  • Le curriculum vitae.

Les dossiers de candidature ainsi que les lettres de recommandation doivent être adressés à :

Renée Brassard, directrice

École de travail social et de criminologie

Faculté des sciences sociales de l’Université Laval

Pavillon Charles-De-Koninck

1030, avenue des Sciences-Humaines, local 5444

Québec (Québec), Canada, G1V 0A6

Il est aussi possible d’acheminer les dossiers par courriel : [email protected].

Valorisant l’équité, la diversité et l’excellence, l’Université Laval s’engage fermement à offrir à l’ensemble de son personnel un milieu de travail et de vie empreint d’une culture inclusive. Pour l’Université Laval, la diversité est source de richesse et nous encourageons les personnes qualifiées de toute origine, tout sexe, orientation sexuelle, identité ou expression de genre ainsi que les personnes handicapées à présenter leur candidature.

L’Université Laval souscrit également à un programme d’accès à l’égalité en emploi pour les femmes, les membres d’une minorité visible ou ethnique, les autochtones et les personnes handicapées. Veuillez noter que des mesures d’adaptation des outils de sélection peuvent être offertes aux personnes handicapées en fonction de leurs besoins, et ce, en toute confidentialité. Conformément aux exigences de l’immigration canadienne, la priorité sera accordée aux personnes qualifiées ayant la citoyenneté canadienne ou la résidence permanente.