37-22-127-R / Mélanie Arès c. Louise Lamarche / Radiation provisoire immédiate *

Publié le

Date d'entré en vigueur :

Prenez avis que le 4 janvier 2023, le Conseil de discipline de l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec a ordonné la radiation provisoire immédiate du Tableau de l’Ordre de Mme Louise Lamarche, exerçant la profession de travailleuse sociale, et ce, jusqu’à la signification de la décision rejetant la plainte ou imposant une sanction, selon le cas, à moins que le Conseil n’en décide autrement.

Madame Louise Lamarche est accusée d’avoir commis des infractions au Code des professions et au Code de déontologie des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec, tel qu’il appert de la plainte modifiée portant le numéro 37-22-127, déposée au Greffe de discipline en même temps que la requête en radiation provisoire, le 8 décembre 2022.

Les actes reprochés à la professionnelle ont notamment trait à :

Chef 1 :
À Montréal, depuis le ou vers le 10 juin 2022 et jusqu’à ce jour, l’intimée refuse ou néglige de collaborer et de répondre de façon complète et véridique à la demande de la responsable de l’inspection professionnelle de l’Ordre. En agissant ainsi, l’intimée a contrevenu aux dispositions des articles 80 du Code de déontologie des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec, RLRQ, c C-26, r 286.1 et 114 du Code des professions, RLRQ, c C-26 ou, à défaut d’application de ces articles, elle a posé un acte dérogatoire à l’honneur ou à la dignité de sa profession ou à la discipline des membres de l’ordre aux termes de l’article 59.2 du Code des professions.

Chef 2 :
À Montréal, le ou vers le 11 octobre 2022, l’intimée a fait parvenir à l’inspectrice un document falsifié faisant état des résultats d’un test COVID-19. En agissant ainsi, l’intimée a contrevenu aux dispositions des articles 80 du Code de déontologie des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec, RLRQ, c. C-26, r 286.1 et 114 du Code des professions, RLRQ, c C-26 ou, à défaut d’application de ces articles, elle a posé un acte dérogatoire à l’honneur ou à la dignité de sa profession ou à la discipline des membres de l’Ordre aux termes de l’article 59.2 du Code des professions.

Chef 3 :
À Montréal, depuis le ou vers le 20 octobre 2022 et jusqu’à ce jour, l’intimée refuse ou néglige de collaborer et de répondre de façon complète et véridique à la demande de la syndique adjointe de l’Ordre. En agissant ainsi, l’intimée a contrevenu aux dispositions des articles 80 du Code de déontologie des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec, RLRQ, c C-26, r 286.1 et 114 du Code des professions, RLRQ, c C-26 ou, à défaut d’application de ces articles, elle a posé un acte dérogatoire à l’honneur ou à la dignité de sa profession ou à la discipline des membres de l’Ordre aux termes de l’article 59.2 du Code des professions.

Madame Louise Lamarche est donc radiée provisoirement du Tableau de l’Ordre à compter de la date de signification de la décision à l’intimée, soit le 5 janvier 2023, et ce, et ce, jusqu’à la signification de la décision rejetant la plainte ou imposant une sanction, selon le cas, à moins que le Conseil n’en décide autrement.

* Une personne visée par une limitation ou une suspension du droit d’exercer des activités professionnelles peut ne plus être membre de l’Ordre. Pour vérifier si une personne est toujours inscrite au tableau de l’Ordre, veuillez consulter la section Vérifier le droit d’exercice